LA CREATRICE

Bonjour, je m’appelle Priscille. Amoon renvoie à Amunzatéguy, qui est mon nom et dont j’aime la complexité et la sonorité. Je voulais pouvoir le garder tout en le rendant accessible.

L’exploration des matières a commencé au lycée, où je bricolais les couverts de la cantine dans mon garage. Mais je n’ai pas tout de suite pris le chemin de l’atelier. J’ai étudié le graphisme puis travaillé dans la publicité quelques années. Cette période était ponctuée d’escapades dans les rues à la recherche de matériaux à travailler. Là où certains y voyaient des déchets, moi, je voyais de vrais trésors et j’aimais l’excitation provoquée par les trouvailles insolites qui s’y trouvaient.

J’ai finalement quitté la publicité pour faire une formation bijouterie au GRETA CDMA (Création, du Design et Métiers d’Art).
Cette formation m’a permis d’apprendre les différentes techniques de bijouterie et d’asseoir une base de travail solide.

Aujourd’hui, mon local ne ressemble pas exactement à l’idée qu’on se fait d’un atelier de bijoutier. Il s’étoffe en fonction des matières que je récupère. Chaque objet trouvé a sa propre spécificité : il nécessite des techniques, des connaissances et des outils qui lui sont propres.

Chaque bijou peut devenir une véritable aventure. Comment donner telle forme à tel objet ? Est-ce possible ? Avec quel outil ?… Autodidacte de la matière, j’apprends, jour après jour, mon métier de créatrice exploratrice.

Au-delà de l’idée de recyclage, je cherche à préserver l’histoire des objets, afin que ce qu’ils ont pu être par le passé soit toujours visible de tou·te·s. J’apporte une attention particulière à chacune des pièces : je conserve au maximum la forme initiale de l’objet et je tiens compte de ses spécificités pour pouvoir le valoriser au mieux.
Ce travail autour de l’objet fait de chaque bijou une pièce unique.

Petit à petit, mes aspirations personnelles concernant l’écologie ont rejoint le travail que j’effectuais déjà dans mes créations. Toujours privilégier ce qui existe déjà, le détourner, le revaloriser.

« Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme » cette phrase du chimiste Lavoisier pourrait très bien s’appliquer ici.

J’espère que votre passage sur mon site vous plaira. Bonne visite !